Forum de RPG sur l'univers de Hunger games
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La Moisson

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

๑ posts : 64
๑ à panem depuis : 13/05/2012
๑ âge personnage : 42 ans
๑ localisation : Capitole

MessageSujet: La Moisson   Dim 5 Aoû - 21:27

Le jour se lève doucement sur le District 7. C'est une journée ordinaire, et pourtant, l'air est comme figé. Aujourd'hui est le jour de la Moisson. Peu après dix heures du matin, les habitants du District affluent vers la grand place, où les techniciens du Capitole achèvent d'installer les hauts-parleurs. Les jeunes de douze à dix-huit ans se rassemblent par tranche d'âge au milieu de la place, tandis que les parents et les enfants trop jeunes pour être tirés au sort sont maintenus derrière les barrières par les Pacificateurs. A dix heures et demie tapantes, l'hôte du District, Terence H. Wheather, s'avance sur l'estrade qui surplombe la foule silencieuse et figée.
«Joyeux Hunger Games ! Et puisse le sort vous être favorable.»
Il va ensuite vers les bocaux où sont stockés tous les bulletins, et en tire un dans chaque bocal de verre. Un candidat féminin, un candidat masculin.
«Les dames d'abord ! Le Tribut féminin est Ebony Anderson.»
Il marque une pause pour donner le temps à la foule de digérer son annonce, puis lit le deuxième bulletin pour le Tribut issu de la gent masculine.
«Et maintenant, pour ces messieurs ! Le Tribut masculin est Flynn McCarren.»


Maintenant, chaque habitant du District va devoir poster un RP pour confirmer sa présence aux Hunger Games. S'il ne le fait pas avant le 13 août, un PNJ prendra automatiquement sa place.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

๑ posts : 7
๑ à panem depuis : 25/06/2012
๑ âge personnage : 17 ans
๑ localisation : district 7

MessageSujet: Re: La Moisson   Mar 7 Aoû - 11:26

La lumière du soleil passait à travers mes vieux volets. C’est cette belle lumière tamisée qui me réveilla. Je m’étirais tranquillement et regardai le calendrier miteux posée sur ma commode. Ho non … C’était aujourd'hui, le jour de la moisson, j’avais oublié mais à la vue de cette date maudite, un nœud se forma dans mon estomac et des larmes montèrent dans mes yeux sans pour autant pleuré. Des larmes de stress, mais il faut que je me ressaisisse. Je respirais un bon coup et affichais un sourire de façade ; et me regardais dans mon petit miroir. Mes yeux brillaient, mes cheveux étaient broussailleux et mon teint cadavérique … Bon, il va me falloir du temps pour arranger tout ça et être présentable pour la Moisson car en général mon physique n’est pas très important dans ma vie de tous les jours…

Après 1 heure de bataille acharnée, le résultat me parut acceptable ; j’avais tressé mes cheveux roux dans une tresse collée, passé mon visage à l’eau et enfilé la robe de ma mère. Celle-ci est bleu marine même si délavé au moins ma peau très blanche paraît moins cadavérique ce qui est une bonne chose. Mais à force d’avoir bataillé j’étais presque sur le point d’arriver en retard ; c’est mon frère avec sa douce ce voix qui me sortit de mes pensées …

« EBONY ANDERSON, DÉPÊCHES-TOI TU VAS ETRE EN RETARD ! »

Je descendis donc de ma chambre, je sortis de la maison en courant sous le regard noir de mon frère et le sourire en coin de mon père. Je n’avais jamais autant couru de ma vie, et la place ne m'a jamais paru aussi loin… Quand enfin, j’aperçus l’estrade avec l’hôte qui venait à peine d’arriver et après avoir rempli le registre sous le regard glacial de la tenante de celui-ci. Je m’installe donc plus discrètement au côté de Hoak dans ma rangée. Celui-ci me jeta un regard blasé et avec un rire discret. Je lui répondis avec un haussement d’épaules et enlevai une poussière invisible sur ma robe signe de la tension qui me rongeait. Mais la tension était papable dans toute la place quand l’hôte glissa sa main dans l’urne, un silence de mort avait envahi l’esplanade.

«Les dames d'abord ! Le Tribut féminin est Ebony Anderson.»

C’est la voix de l’hôte qui brisa ce silence, et d’un coup toutes les personnes se retournaient vers moi … J’avais du mal à comprendre tout de suite que c’était moi qui étais choisi, c’est un regard vers Hoak que je compris il avait son visage qui se décomposait au fil et à mesure. J’eut un hoquet de surprise, mon regard se vida, il devenait inexpressif. Je serrai la main de mon ami une dernière fois et lui fit un non de ma tête ; je savais qu’il allait se porter volontaire et je n’aurais pu le supporter… Mes jambes m’avançaient d’elles-mêmes vers l’estrade, les yeux rivés sur le sol je n’osais regarder personne. Arriver devant l’estrade montée la vielle, je me retournai et vis les larmes de mon père et le regard vide de mes frères mais je crois que le pire de tous ce fut tous ces yeux remplis de pitié et tristesse qui me regardaient… Ne voulant plus voir ce spectacle je m’avançai et m’asseyais sur ma place qui m’était désignée, ne levant qu’une fois la tête pour voir qui était l’autre malheureux choisit pour participer à ces jeux. Un certain Flynn Mac Carren fut choisi, un jeune garçon de 15 ans à peine, qui avait l’air aussi abattue que moi. On s’est lancé un regard qui voulait tout dire dans ce regard on pouvait voir toute l’incompréhension, le désespoir qu’on ressentait. Voulant le réconforter et aussi peut être pour me rassurer moi-même je lui lançai un sourire sincère …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

๑ posts : 64
๑ à panem depuis : 13/05/2012
๑ âge personnage : 42 ans
๑ localisation : Capitole

MessageSujet: Re: La Moisson   Lun 13 Aoû - 8:22

Une fois que les nouveaux Tributs du Sept furent montés sur l'estrade où se tenait leur hôte, Terence H. Weather, celui-ci les félicita d'un murmure avant d'annoncer officiellement :
- Veuillez applaudir nos Tributs de cette année, et leur souhaiter bonne chance !
Quelques applaudissements timides se firent entendre sur la place, mais la population du Sept ne manifestait aucun enthousiasme à voir partir deux jeunes gens pour des Jeux cruels et sans pitié pour les faibles. Terence se tourna ensuite vers les Tributs qu'il va devoir accompagner et épauler de son mieux au Capitole, et leur dit :
- Suivez-moi maintenant, il est temps de rejoindre les salons où vous pourrez faire vos adieux à vos familles.
Dociles, les Tributs le suivirent dans les couloirs de la Mairie du Sept. L'hôte ouvrit une porte, y fit entrer le Tribut masculin, avant de diriger le Tribut féminin dans une autre pièce. Ils auraient une heure, pas une minute de plus, pour faire leurs adieux à ceux qui seraient venus les voir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

๑ posts : 7
๑ à panem depuis : 25/06/2012
๑ âge personnage : 17 ans
๑ localisation : district 7

MessageSujet: Re: La Moisson   Sam 25 Aoû - 21:30

Je n'avais pas écouté et même pas regarder la foule une seule fois ... J'étais comme enfermé dans une bulle; je n'attendais plus rien et mon regard était flou et je n’apercevais qu'une image dans ma tête, elle n’arrêtait pas de passer dans mes yeux comme dans un vieux film qui déraille... Vous savez bien tout le monde possède cette image dans son esprit, un moment qui vous marqué et ce moment ressortira toujours un jour; au moment dont vous en avez le plus besoin. Cet instant vous avez juste pas envie de regarder ce qui se trouve en face de vous alors pour ça , vous remémorer cette image pour sortir de la réalité ...
Je ne voulais pas quitter cette sensation de bien-être qui me recouvrai, je ne voulais surtout pas partir de ma bulle protectrice et affronté le monde extérieur, les Hunger Games ...

Mes jambes se levèrent sans vraiment que je me rende compte, et mon bas du corps avaient bien raison car avec Flynn et l'hôte on se dirigeait vers l'hôtel de ville. C'est ainsi toujours dans mes pensées que je m’installai dans un petit fauteuil confortable. Et ferma les yeux pour me replonger une fois encore dans mes songes, et je partis... Dans la forêt, en hiver, les arbres sont recouverts de neige. Je suis là allongé dans la neige, les joues rougies par le froid, à mes côtés se trouvent Hoak on regarde le ciel ensemble sans un bruit; non juste le silence tellement reposant. On vient juste de terminer notre journée de travail et on ne veut pas rentrer chez nous, on souhaite être dans la neige quelques instants oubliant les moments durs de la vie, s'amuser telle des enfants ... Après avoir construit un bonhomme de neige, a peut près réussi et l'avoir nommé Capitaine alferd (pourquoi je ne sais pas, mais ce bonhomme de neige avait une tête à d'appeler ainsi ...)

Avec Hoak, on se regarde et il commença à parler mais bizarrement, celui-ci parla avec la voix de mon frère :
« Ebony ! Ebony ! Regarde- moi si te plaît … »
Ce fut une tapette dans le dos, qui a eu le don de me sortir de mon rêve éveiller. Et la , je regrettais vite d’être partie de ce souvenir si agréable ; en face de moi je ne voyais que des visages tristes. J’écoutais vaguement ce que me disait ma famille. Hochant la tête de temps en temps, et serrant mes frères et mon père dans mes bras. A peine partis, Hoak apparu mais contrairement à ma famille, son visage n’exprimait pas de tristesse mais il affichait un sourire en coin et rigola en me voyant ;
« tu verrais ta tête, on dirait que tu vas à l’abattoir ! »
« Ce n’est pas le cas, peut-être … » Je lui avais répondu plus méchamment que je le voulais. Mais il ne semblait pas m’en prendre compte et continua son humour vaseux :
« Franchement, tu sais que tu as un don pour détruire mes superbes blagues … » Il avait réussit à me faire arracher un sourire, et durant le peu de temps qu’ils nous restaient ; il me fit rire même si je voyais bien qu’au fond de lui il était complètement dévasté mais comme il savait que pleurer n’aurait rien fait pour améliorer mon état.
Avant de partir, il me lança une phrase qui me fit réfléchir car il semblait tellement sérieux en me le disant :
« Ebony, n’oublis jamais que les arbres sont tes amis… »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



MessageSujet: Re: La Moisson   

Revenir en haut Aller en bas
 

La Moisson

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» presentation de benoît moisson
» CHAPITRE1. les 76th hunger games, la moisson
» II,1. la moisson du district cinq
» II,1. la moisson du district quatre
» II,1. la moisson du district un

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HUNGER GAMES → Forum de RPG :: the twelve districts of panem :: DISTRICT 7-
jQuery(document).ready(function() { jQuery('body').append('
'); } );